Si les motorisations de portail étaient autrefois réservées aux entreprises et aux personnes fortunées, elles sont aujourd’hui accessibles à tous. Un équipement qui est désormais incontournable pour assurer le confort et la protection d’une habitation.

Qu’est-ce qu’une motorisation de portail ?

Une motorisation de portail est un système qui permet l’ouverture automatique à distance du portail via une carte électronique, une clé ou une télécommande.

Celle-ci peut être à vérins ou à bras articulés pour les portails battants et à crémaillère pour les portails coulissants. Ce type d’installation est souvent muni d’une détection d’obstacle automatique et parfois d’une batterie de secours pour assurer le fonctionnement en cas de coupure de courant.

Portail motorisé à deux vantaux

Pour les néophytes, les vantaux sont donc les battants de votre ouverture. Comme dit plus haut, il faudra donc prévoir un encombrement égal à la largeur de l’entrée. Avec deux vantaux, il faudra prévoir deux motorisations pour ouvrir le portail automatiquement. Certaines motorisations permettent alors de n’ouvrir qu’un battant si besoin (par exemple pour laisser passer un piéton, ce qui ne nécessite pas d’ouvrir le portail en grand). Pour ce type de portail il existe deux types de motorisation.

Portail motorisé à vérin

C’est la plus puissante, parfaitement adaptée à des portails lourds. Ce que j’ai chez moi, pour mon portail en fer de 3,5m, d’ailleurs. Elle a l’avantage d’être discrète, compacte, mais par contre plus lente. Elle est ce qu’on appelle plus “coupleuse”: plus lente, mais plus puissante. Cette motorisation peut être montée sur un mur ou un poteau dans le prolongement du portail ou bien sur un mur perpendiculaire au portail. Attention, du fait de sa puissance, ce type de motorisation nécessite des fixations solides car la traction s’effectue en direction des paumelles – fixation et pivot du portail.

Portail motorisé à bras

Cette motorisation a l’avantage d’être plus rapide, et de pouvoir s’adapter sur n’importe quel portail. Elle nécessite en effet moins les fixations, car son mode de traction respecte la course des vantaux. Elle convient donc bien à des portails moyens à lourds. Par contre elle est plus encombrante.

Motorisation pour un portail coulissant

Plusieurs éléments sont à prendre en compte également pour un portail coulissant, en complément de ceux vus au dessus (notamment la rapidité d’ouverture, possibilité de l’ouvrir partiellement pour laisser passer un piéton, etc…).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire